The Teams – Les équipes – As equipes

Some of our team members have chosen to remain anonymous.

Certains membres de nos équipes ont choisi l’anonymat.

Alguns de nossos membros da equipe escolheram o anonimato.

Supervisors

Reserchers

Project Supervisors – Superviseurs du projet – Supervisores do projeto

Rémy Bazenguissa-Ganga

Rémy Bazenguissa-Ganga

Project Director - Directeur du projet

Rémy Bazenguissa-Ganga is a resercher and teacher at EHESS. He conducts research in Africa, particularly in Congo-Brazzaville and South Africa, and in Europe, particularly in France, in different fields (the longevity of political elites in Africa, migrations (clandestine, international, forced, etc.) and brutality between relatives). For 15 years, he has been interested in “electoral wars”. His research is condcuted by combining the perspectives of three disciplines: sociology, anthropology and history. Among his works related to the theme of the project see the book Société en guerres. Ethnographies des mobilisations violentes (Societies at War. Ethnograpies of violent mobilizations), éd. La Maison des Sciences de l’homme, Coll. « Colloquium », 2013 and the articles: « Les « écuries » les formes d’engagement des urbains dans la guerre électorale du Congo-Brazzaville (1997-2009) » (The “Ecuries”, forms of urban engagement in the Congo-Brazzaville electoral war (1997-2009)) in Sociétés en guerre, op. cit., 2013, p. 57-91, and ‘Electoral Wars’ and Violent Mobilizations in Congo-Brazzaville in K. Tall, M. E. Pommerolle & M. Cahen (eds), Collective Mobilisations in Africa, Enough is enough, Leiden, Brill, 2015 : 282-304.

Rémy Bazenguissa-Ganga, directeur d’études à l’EHESS, mène des recherches en Afrique, en particulier au Congo et en Afrique du Sud, et en Europe, notamment en France, dans différents domaines (la longévité des élites politiques en Afrique, les migrations (clandestines, internationales, forcées, etc.) et, enfin, les brutalités entre proches). Depuis 15 ans, il s’intéresse aux « guerres électorales ». Ces recherches s’inscrivent au cœur de trois disciplines (sociologie, anthropologie et histoire). Parmi ces travaux liés à la thématique du projet voir l’ouvrage, Société en guerres. Ethnographies des mobilisations violentes, éd. La Maison des Sciences de l’homme, Coll. « Colloquium », 2013 et les articles : « Les « écuries » les formes d’engagement des urbains dans la guerre électorale du Congo-Brazzaville (1997-2009) » in Sociétés en guerre, op. cit., 2013, p. 57-91 et  « Les ‘guerres électorales’et les mobilisations violentes au Congo-Brazzaville » in K. Tall, M.E. Pommerolle & M. Cahen (eds), Collective Mobilisations in Africa, Enough is enough, Leiden, Brill, 2015 : 282-304.

Pietro di Serego Alighieri

Pietro di Serego Alighieri

Project Coordinator - Coordinateur du Projet

Pietro di Serego Alighieri is a doctoral student in social anthropology at the EHESS – IMAF and conducts research on the relationship between the memory of colonization, politics and spirituality in Central Africa. He is also working on the communities of citizens of this region who live in Europe, and participates in the development of IT tools for diaspora activists. He adopted philosophical, historical and anthropological perspectives. He is co-founder of the NGO Avec Italy, which is implementing projects to support education and agriculture in Congo-Brazzaville since 2007, in partnership with Congolese and French NGOs. His research work has been done in parallel with a professional career in the fields of audiovisual communication and computer science.

Doctorant en anthropologie sociale à l’EHESS – IMAF, Pietro di Serego Alighieri mène des recherches sur les rapports entre mémoire de la colonisation, politique et spiritualité en Afrique Centrale. Il travaille aussi sur les communautés de ressortissants de cette région qui vivent en Europe, et participe au développement d’outils informatiques pour les activistes des diasporas. Il a adopté des perspectives philosophiques, historiques et anthropologiques. Il est co-fondateur de l’ONG Avec Italie, qui met en œuvre des projets de soutien à l’éducation et à l’agriculture au Congo-Brazzaville depuis 2007, en partenariat avec des ONG congolaises et françaises. Son travail de recherche a été effectué parallèlement à une carrière de directeur de production numérique dans les domaines de la communication audiovisuelle et de l’informatique.

Team Supervisors – Superviseurs des équipes – Supervisores das equipes

Sylvie Ayimpam

Sylvie Ayimpam

Co-supervisor of the DRC Team - Co-superviseuse de l'équipe RDC

Sylvie Ayimpam has over 15 years of experience in local and international development studies, and has worked mainly as a researcher but also as a consultant, while being involved in university education. She has detailed knowledge and expertise on survival strategies among urban popular strata in failed or fragile states, interpersonal conflict, and ordinary social violence in African cities. His other fields of expertise and scientific interest include the social and solidarity economy (ESS), gender analysis, violence against women, youth and children, the analysis of informality and daily practices outside the law, migration and entrepreneurship, local power and local governance, land disputes and conflicts in urban public spaces, the humanitarian transition, etc. She has experience in conducting and managing social research and in developing research methods (qualitative and quantitative). She has worked in teams and has participated in several research programs in both theoretical and applied research. She is the author of several articles and her scientific publications cover topics as diverse as her areas of interest and research, including her recent interest in forms of violence related to the current interconnection contexts (Internet, mobile phones, mobile banking) and uncertainty. Her book on the Informal Economy and Social Networks was published in 2014, and she is preparing an edited book on everyday practices outside the rules and laws in Africa by the end of 2018.

Sylvie Ayimpam a plus de 15 ans d’expérience dans le domaine des études du développement, tant local qu’international, travaillant principalement comme chercheuse mais aussi comme consultante, tout en étant impliquée dans l’enseignement universitaire. Elle possède une connaissance et une expertise particulières des stratégies de survie dans les classes populaires urbaines en situation d’échec de l’État ou dans les États fragiles, dans les conflits interpersonnels et la violence sociale ordinaire dans les villes africaines. Ses autres domaines d’expertise et d’intérêt scientifique sont variés, notamment l’économie sociale et solidaire (ESS), l’analyse de genre, la violence contre les femmes, les jeunes et les enfants, l’analyse de l’informalité et des pratiques quotidiennes en marge du droit, les migrations et l’entrepreneuriat, le pouvoir local et la gouvernance locale, les litiges fonciers et les conflits dans les espaces publics en contexte urbain, la transition humanitaire, etc. Elle a de l’expérience dans la conduite et la gestion de recherches sociales et dans l’élaboration de méthodes de recherche (qualitatives et quantitatives). Elle a travaillé en équipe et a participé à plusieurs programmes de recherche, tant en recherche fondamentale qu’en recherche appliquée. Elle est l’auteure de plusieurs articles et ses publications scientifiques portent sur des sujets aussi divers que ses domaines d’intérêt et de recherche, y compris son intérêt récent pour les formes de violence liées aux contextes actuels d’interconnexion (Internet, téléphone mobile, banque mobile) et d’incertitude. Son livre sur l’économie informelle et les réseaux sociaux a été publié en 2014, et elle prépare un livre édité sur les pratiques quotidiennes en marge des règles et des lois en Afrique pour fin 2018.

Aghi Bahi

Aghi Bahi

Supervisor of the Ivory Coast Team - Superviseur de l'équipe Côte d'Ivoire

Aghi Bahi Auguste is Associate Professor at the University Felix Houphouet-Boigny in Abidjan. He conducts research in the fields of communication, sociology and anthropology. Among his works, L’ivoirité mouvementée. Jeunes, médias et politique en Côte d’Ivoire (L’ivoirité mouvementée. Youth, Media and Politics in Ivory Coast), Bamenda, Langaa Research and Publishing, 2013. He has also written many articles including: « L’effet « titrologues ». Une étude exploratoire dans les espaces de discussions de rues d’Abidjan » (“The “titrologists” effect. An exploratory study in the spaces of street discussions in Abidjan “), in En Quête, No. 8, 2001, Abidjan, PUCI, pp. 129-167; « La « Sorbonne d’Abidjan » : rêve de démocratie ou naissance d’un espace public ? » (“The” Sorbonne of Abidjan “: dream of democracy or birth of a public space?”), in Revue Africaine de Sociologie, No. 7, 1, 2003, Dakar, CODESRIA, P. 1-17; « Football et communication politique en Côte d’Ivoire : une lecture des appels de Drogba à la réconciliation nationale » (“Football and Political Communication in Ivory Coast: a Reading of Drogba’s Calls for National Reconciliation”), co-authored with G. Dakouri, in Revue Africaine de Sociologie, No. 2, Vol. 13, Dakar, CODESRIA, 2009, p. 2-15; « Permanence et bifurcations du « sentiment nationaliste » ivoirien » (“Permanence and bifurcations of the” “Ivorian” nationalist sentiment), in Nationalisme, Panafricanisme et reconstruction africaine (Nationalism, Pan-Africanism and African reconstruction), A. Mbata (ed.), Dakar, Codesria, p. 83-106 and « Les « tambours bâillonnés ». Contrôle et mainmise du pouvoir sur les médias en Côte d’Ivoire » (“Gagged Drums”. Control and control of power over the media in Ivory Coast”), in Médias et Développement (Media and Development), 1998, vol. XLV, 4, p. 36-45.

Aghi Bahi Auguste est Maître de Conférences à l’Université Félix Houphouet-Boigny à Abidjan. Il mène des recherches en sciences de la communication, sociologie et anthropologie. Parmi ses ouvrages, L’ivoirité mouvementée. Jeunes, médias et politique en Côte d’Ivoire, Bamenda, Langaa Research and Publishing, 2013. Il a aussi écrit beaucoup d’articles dont : « L’effet « titrologues ». Une étude exploratoire dans les espaces de discussions de rues d’Abidjan », in En Quête, n° 8, 2001, Abidjan, PUCI, pp. 129-167 ; « La « Sorbonne d’Abidjan » : rêve de démocratie ou naissance d’un espace public ? » in Revue Africaine de Sociologie, n° 7, 1, 2003, Dakar, CODESRIA, P. 1-17 ; « Football et communication politique en Côte d’Ivoire : une lecture des appels de Drogba à la réconciliation nationale », co-écrit avec G. Dakouri, in Revue Africaine de Sociologie, n° 2, vol. 13, Dakar, CODESRIA, 2009, p. 2-15 ; « Permanence et bifurcations du « sentiment nationaliste » ivoirien », in Nationalisme, Panafricanisme et reconstruction africaine, A. Mbata (éd.), Dakar, Codesria, p. 83-106 et « Les « tambours bâillonnés ». Contrôle et mainmise du pouvoir sur les médias en Côte d’Ivoire », in Médias et Développement, 1998, vol. XLV, 4, p. 36-45.

Chloé Josse-Durand

Chloé Josse-Durand

Supervisor of the Kenya Team - Superviseure de l'équipe Kenya

Chloé Josse-Durand, IFRA’s Resident Researcher and Deputy Director since February 2016, is a political scientist. She pursued her PhD at Les Afriques dans le Monde, Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, analyzing the political dynamics related to the creation of heritage institutions such as museums, mausoleums and heroes’ square in Kenya. Her research focuses on the actors of the heritage sphere who occupy an intermediary position in political negotiations and public decision-making in the Kenyan Rift Valley. Her research further investigates the politics of historical narratives and memorialization in Kenya and the growing salience of ethnic identities in the political sphere. Currently, her work focuses on the impact of Kenya’s Devolution on local power relations and governance, with a particular interest in the transformations of clientelism networks and the political role of traditional authorities in Kenya.

Chloé Josse-Durand, chercheure pensionnaire et directrice adjointe de l’IFRA, est docteure en science politique. Elle a obtenu son doctorat de l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux au sein du laboratoire Les Afriques dans le Monde. Sa thèse portait sur les dynamiques politiques à l’origine de la création d’institutions mémorielles telles que les musées communautaires, les mausolées et les monuments aux héros nationaux. Sa thèse se concentre sur les « entrepreneurs de patrimoine », des intermédiaires méconnus qui jouent un rôle clé dans les négociations comme les prises de décision politiques, examinant ainsi la mise en récit de l’identité (nationale, locale) dans la Vallée du Rift et ses usages sur la scène politique kényane. Ses travaux actuels portent sur l’impact de la décentralisation au Kenya sur les relations de pouvoir et la gouvernance à l’échelle des comtés, avec un intérêt particulier pour la transformation des réseaux clientélistes ainsi que le rôle joué par les autorités traditionnelles dans ce nouvel échiquier politique.

Sylvia Kaye

Sylvia Kaye

Supervisor of the South Africa Team - Superviseure de l'équipe Afrique du Sud

N’buéké Adovi (Michel) Goeh-Akue

N’buéké Adovi (Michel) Goeh-Akue

Supervisor of the Togo Team - Superviseur de l'équipe Togo

Professor Goeh-Akue holds a PhD at the Denis Diderot University (Paris VII), is Professor in Contemporary History (CAMES), and associate researcher at the Third World Laboratory of the University of Paris 7 (CESSMA). He was a visiting professor at the University of Bayreuth in 2005, and in 2018 at IMAF – EHESS. After ten years at the head of the Department of History of the Faculty of Human Sciences and Society of the University of Lomé, he holds several positions within the University of Lomé, its doctoral schools, the Don Bosco Higher Institute of Philosophy and Human Sciences in Lomé, and he heads the Research Team on Development and Identity Issues in Africa (E-DEIA). He shares the UNESCO “Diffusion of African Thought and Preservation of African Cultural Heritage” Chair and is Chairman of the National Memory of the World Committee. Professor Goeh-Akue was President of the Independent Local Electoral Commission (CELI) of the Lomé municipality from 1999 to 2001 as a member of the opposition parties. He is presently the National Secretary in charge of the political strategy of the Democratic Convention of African Peoples (CDPA) and active player of the Togolese civil society. His fields of teaching and research are: economy and society in modern and contemporary Africa (including the history of public finance management and social dynamics), urban History, identity, border and globalization, West African History and civilizations, and the issues of regional integration. He is co-author of the volumes of the History of the Togolese and editor of the book: Les Etats Nations face à l’intégration régionale en Afrique – volume Togo (The Nation-State and Regional Integration in Africa – Togo volume – Karthala), and of Histoire nationale et identités ethniques, un dilemme pour les historiens africains (National History and Ethnic Identities, a Dilemma for African Historians – L’Harmattan), and of many other articles.

Le Professeur Goeh-Akue est docteur de l’Université Denis Diderot (Paris VII), Professeur titulaire en histoire contemporaine (CAMES), chercheur associé au Laboratoire Tiers monde Afrique de l’université Paris 7, (aujourd’hui CESSMA). Il a été professeur invité à l’Université de Bayreuth en 2005, et, en 2018, à l’IMAF – EHESS. Après dix ans à la tête du département d’histoire de la Faculté des Sciences de l’homme et de la société de l’Université de Lomé, il occupe plusieurs postes au sein de l’Université de Lomé, de ses écoles doctorales, de l’Institut supérieur de philosophie et sciences humaine don Bosco à Lomé, et il dirige l’Équipe de recherche sur le développement et les enjeux identitaires en Afrique (E-DEIA). Il est aussi co-responsable de la Chaire Unesco « Rayonnement de la pensée africaine et préservation du patrimoine culturel africain » et Président du Comité national Mémoire du Monde. Le Professeur Goeh-Akue fut président de la Commission Électorale Locale Indépendante (CELI) de la commune de Lomé de 1999 à 2001 au titre des partis de l’opposition. Il est aujourd’hui, Secrétaire national chargé de la stratégie politique de la Convention démocratique des Peuples africains (CDPA) et acteur actif de la société civile togolaise. Ses champs d’enseignement et de recherches sont : économie et société en Afrique moderne et contemporaine (notamment l’histoire des finances publiques et des dynamiques sociales), histoire urbaine, identité, frontière et mondialisation, histoire et civilisations de l’Afrique de l’Ouest, et les questions de l’intégration régionale. Il est co-auteur des volumes de l’Histoire des Togolais et éditeur de l’ouvrage : Les Etats Nations face à l’intégration régionale en Afrique volume Togo (Karthala), et de Histoire nationale et identités ethniques, un dilemme pour les historiens africains, (L’Harmattan), ainsi que de nombreux autres articles.

Edknowledge Mandikwaza

Edknowledge Mandikwaza

Supervisor of the Zimbabwe Team - Superviseur de l'équipe Zimbabwe

Edknowledge Mandikwaza is a peacebuilding practitioner and a Doctoral Research Fellow at Durban University of Technology (South Africa). His research focuses on transitional justice and mediation in Zimbabwe. He has over 8 years of experience in working with grassroots communities to promote social cohesion, human rights protection and democratic governance in Zimbabwe. At present, Edknowledge works for Heal Zimbabwe Trust as its Programmes Manager. He holds a Master of Science in Development Policy, Practice and Process (University of Reading), a Master of Science in International Relations, and a Bachelor of Science (Hons) Political Science (University of Zimbabwe).  He has research interests in alternative dispute resolution, elections, state politics and society and international relations, social justice.

Edknowledge Mandikwaza travaille dans le milieu de la consolidation de la paix et est aussi doctorant à l’Université de technologie de Durban (Afrique du Sud). Ses recherches portent sur la justice transitionnelle et la médiation au Zimbabwe. Il a plus de 8 ans d’expérience auprès des communautés locales pour promouvoir la cohésion sociale, la protection des droits de l’homme et la gouvernance démocratique au Zimbabwe. Edknowledge travaille actuellement avec Heal Zimbabwe Trust en tant que responsable des programmes. Il est titulaire d’une maîtrise en politiques, pratiques et processus de développement (Université de Reading), d’une maîtrise en relations internationales et d’une licence en sciences politiques (Université du Zimbabwe). Ses intérêts de recherche se concentrent sur le règlement alternatif des conflits, les élections, la politique les relations internationales, la justice sociale.

Thabo Masuku

Thabo Masuku

Supervisor of the Eswatini (Swaziland) Team - Superviseur de l'équipe Eswatini (Swaziland)

Thabo Masuku is the Executive Director of the Foundation for Socio-Economic Justice, based in Manzini, an organization conceived specifically as a resource-builder and mobiliser, to coordinate and catalyze the class-based struggles that began to take form in the early 2000s in Swaziland. It focuses on ensuring the domestication and implementation of economic, social and cultural rights by the state through building and strengthening Civil Society Organizations. Thabo holds a Bachelor’s degree in Humanities from the University of Swaziland, and has 8 years of experience in senior management positions. He worked for the Roman Catholic Church as head of their HIV Programme, of which he became the Deputy Director. He also served in the National HIV coordinating council. He also worked as the National Coordinator for the International Research Academy for Labour Education (IRALE), a member of the Africa Labour Research Network. He has also served as the Secretary General of the Swaziland Economic Justice Network, from 2012 to 2016. He is a political economist, researcher and human rights defender.

Thabo Masuku est Directeur exécutif de la Fondation pour la Justice Socio-économique (FSEJ), basée à Manzini, une organisation conçue spécifiquement pour mobiliser des ressources afin de coordonner et de catalyser les luttes de classe qui ont commencé à prendre forme au début des années 2000 au Swaziland. La Fondation vise à assurer le respect des droits économiques, sociaux et culturels par l’État à travers la création et le renforcement d’organisations de la société civile. Thabo est titulaire d’un baccalauréat en sciences humaines de l’Université du Swaziland et compte huit années d’expérience dans des postes de direction. Il a travaillé pour l’Église catholique à la tête de son programme VIH, dont il est devenu Directeur adjoint. Il a également siégé au conseil national de coordination pour le VIH. Il a été coordonnateur national de l’Académie internationale de recherche sur l’éducation ouvrière (IRALE), membre du Réseau africain de recherche sur le travail, Secrétaire général du Swaziland Economic Justice Network de 2012 à 2016. Il est économiste politique, chercheur et défenseur des droits de l’homme.
 
Ken Mwembu

Ken Mwembu

Co-supervisor of the DRC Team - Co-superviseur de l'équipe RDC

Mwembu Dibwe Ken Anastase, born October 05, 1977, married with three children, holds a PhD in Political and Administrative Sciences. He is Professor at the University of Lubumbashi (Department of Political and Administrative Sciences) and Coordinator of the Electoral Studies Center (CEE) of Unilu. His research field is Political Science (democracy and electoral processes).

Mwembu Dibwe Ken Anastase, né le 05 octobre 1977, marié et père de trois enfants, Docteur en Sciences Politiques et Administratives, Professeur à l’Université de Lubumbashi, Département des Sciences Politiques et Administratives et, Coordinateur du Centre d’Etudes Électorales (CEE) de l’Unilu. Domaine de recherche : Science Politique (Démocratie et processus électoral).

 

Etanislas Ngodi

Etanislas Ngodi

Supervisor of the Congo-Brazzaville Team - Superviseur de l'équipe Congo-Brazzaville

Etanislas Ngodi est Maître assistant d’histoire à l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville. Il est en outre activiste et dirige l’ONG citoyenne Avenir NEPAD. Il s’intéresse aux phénomènes politiques, économiques, à la guerre et à la question du pétrole et de la vulnérabilité au Congo-B. Il a publié, entre autres, les ouvrages suivants : Les oppositions démocratiques du Congo-Brazzaville. De la Conférence Nationale Souveraine de 1991 aux élections législatives de 2012, Paris, L’Harmattan, 2013 ; Enjeu électoral et recomposition politique au Congo-Brazzaville, L’Harmattan, 2009 et Le mouvement Nsilulu dans le Pool ou les combattants de Saint Michel, L’Harmattan, 2013. Il a aussi publié plusieurs articles.  

Etanislas Ngodi is Assistant Professor of History at the Marien Ngouabi University in Brazzaville. He is also an activist and heads the NGO Avenir NEPAD. He is interested in politics, economics, and in war, oil and vulnerability issues in Congo-B. He published, among others, the following works: Les oppositions démocratiques du Congo-Brazzaville. De la Conférence Nationale Souveraine de 1991 aux élections législatives de 2012 (The democratic oppositions of Congo-Brazzaville. From the National Sovereign Conference of 1991 to the 2012 legislative elections), Paris, L’Harmattan, 2013; Enjeu électoral et recomposition politique au Congo-Brazzaville (Electoral stakes and political recomposition in Congo-Brazzaville), L’Harmattan, 2009 and Le mouvement Nsilulu dans le Pool ou les combattants de Saint Michel (The Nsilulu movement in Pool or the fighters of St. Michel), Harmattan, 2013. He also published several articles.

Francois Palama

Francois Palama

Co-supervisor of the DRC Team - Co-superviseur de l'équipe RDC

François Palama holds a PhD in sociology at the University of Kinshasa, and is professor-researcher and honorary vice-dean at the Faculty of Social and Political Sciences (Department of Sociology) of the University of Kinshasa. His research is oriented towards epistemology and the modeling of listening practices in society and the quest for meaning, and has led to the use of audiological patterns as models for the analysis and systematization of social realities. He is the author of several publications including: Penser l’incertain (Thinking the Uncertain). His ongoing research follows the path of Cheik Anta Diop and other Africanists, his forthcoming studies are Quête de paradis perdu en République Démocratique du Congo, à l’écoute de dix-sept siècles d’angoisse existentielle (The quest for Paradise Lost in the Democratic Republic of Congo, listening to seventeen centuries of existential anxiety) and Perdu des écrans radar. L’avion RDC : vers quels horizons  ? (Gone From the Radar Screens. The DRC plane: towards which horizons?)

François Palama est Docteur en sociologie de l’Université de Kinshasa, enseignant-chercheur et vice-doyen honoraire chargé de la recherche à la faculté des sciences sociales politiques et administratives (département de sociologie) de l’université de Kinshasa. Ses recherches, essentiellement orientées vers l’épistémologie et portant sur la modélisation de l’écoute en société et la quête du sens, ont débouché sur la construction du schéma audiosociologique entendu comme modèle d’analyse et de systématisation  des réalités sociales. Il est auteur de quelques publications dont : Penser l’incertain aux éditions des Presses universitaires de Kinshasa. Ses travaux en cours s’inscrivant dans les sillages des recherches de Cheik Anta Diop et d’autres africanistes, et s’intitulent La Quête de paradis perdu en République Démocratique du Congo, à l’écoute de dix-sept siècles d’angoisse existentielle et Perdu des écrans radar. L’avion RDC : vers quels horizons  ?

Cecilia Passanti

Cecilia Passanti

Supervisor of the Senegal Team - Superviseure de l'équipe Sénégal

Cecilia Passanti is a PhD student at the University Paris V Descartes. She’s affiliated to the research laboratory Ceped (Centre Populations et Development) and to the IHA-CREPOS research program on the “bureaucratisation of African societies”. Her research, directed by Mathieu Quet and Sara Angeli Aguiton, focuses on the relation between the transnational market of production and diffusion of electoral technologies and the processes of computerisation of elections in Kenya and Senegal. She obtained a degree in Anthropology at the University of Siena, with a dissertation on the politics of ethnographic writing at the turn of the 20th century. She continued her studies in History of Sciences, Technologies, Societies at the School of Advanced Studies in Social Sciences (EHESS) at the Alexandre Koyré Center. She then enrolled for a Master2 in Political Science, African Studies at the Paris 1 Pantheon – Sorbonne University, where she started writing on electoral technologies from the Kenyan 2017 elections perspective.

Cecilia Passanti est doctorante à l’Université Paris V Descartes, affiliée au Ceped (Centre Populations et Développement) et au programme de recherche IHA-CREPOS sur « la bureaucratisation des sociétés africaines ». Sa thèse, dirigée par Mathieu Quet et Sara Angeli Aguiton, porte sur l’informatisation des élections au Kenya et au Sénégal, et sur le marché international de ces technologies. Elle a obtenu une Licence en Anthropologie à l’Università degli Studi di Siena, avec un mémoire sur les politiques de l’écriture ethnographique au tournant du XXème siècle. Elle a poursuivi ses études en Histoire des Sciences, Technologies, Sociétés à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) au Centre Alexandre Koyré. Son mémoire de Master1, dirigé par Sara Angeli Aguiton, est intitulé «La fa-brique d’internet : pour un rapport politique au réseau informatique. Petite histoire de la mise en forme du serveur nomade: la Brique Internet». Elle s’inscrit ensuite en Master2 de Sciences Politiques, Études Africaines à l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne. Ses recherches se tournent vers les technologies électorales avec un mémoire dirigé par Jérôme Valluy et Marie-Emmanouelle Pommerolle intitulé «Machines en Politique : le rôle des technologies électorale dans les élections de 2017 au Kenya».

Solofo Randrianja

Solofo Randrianja

Co-supervisor of the Madagascar Team - Co-superviseur de l'équipe Madagascar

Solofo Randrianja is a Professor at the Historical Studies department and Director of the Laboratoire Pluridisciplinaire at the University of Toamasina. He holds a Habilitation and a Ph.D. from the Denis Diderot University of Paris VII. In 2000 at Nashville (Tennessee, USA) he was awarded the International Visitor Award by the African Studies Association (ASA) for his researches and the Marie Curie Fellowship in 2014. His duties have given him the opportunity to work with several research centres such as Freedom House, Global Integrity and Varieties of democracy. His research fields are political history, slavery stigma in contemporary Madagascar and anticolonial resistance movements. He is currently working on local and autochthonous forms of democracy.

Solofo Randrianja travaille essentiellement sur l’histoire politique contemporaine de Madagascar. Il a signé et cosigné plusieurs ouvrages dans ce domaine dont Madagascar, a short history (Hurst, University of Chicago Press), considéré comme un ouvrage de référence. Il se focalise notamment sur les identités, les cultures politiques alternatives et l’autochtonie. Il a enseigné à l’Université de Chicago et fut chercheur invité à l’Africa Studie Centrum de Leiden et auprès de la Taiwan Foundation for Democracy. Il est actuellement Directeur de recherche à l’Institut d’Études politiques de Madagascar où il dirige le laboratoire Governance and Development et l’école doctorale. Il est co-rédacteur en chef de la revue du CODESRIA (Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique), Identité, culture et politique. Il est aussi Professeur au département d’histoire de l’Université de Toamasina. Il a été récompensé à Nashville (Tennessee, USA) en 2000 par l’African Studies Association (ASA) de l’International Visitor Award pour l’ensemble de ses travaux, Il a reçu le Marie Curie Fellowship en 2014. Ses fonctions l’ont amené à collaborer avec plusieurs centres de recherche comme Freedom House, Global Integrity, Varieties of Democracy.

Andry Raodina

Andry Raodina

Co-supervisor of the Madagascar Team - Co-superviseur de l'équipe Madagascar

Research professor at the Institut d’Études Politiques Madagascar (IEP), Andry Raodina also serves as Programme Manager by coordinating all academic courses. He has conducted research on themes such as: sociology of political modernity, political transition in the Eastern and Southern countries. In particular, his recent work focuses on the analysis of public policies in developing countries, and the problem of the fight against corruption in Madagascar.

Enseignant chercheur au sein de l’Institut Études Politiques Madagascar (IEP), Andry Raodina occupe aussi les fonctions de Directeur des études en coordonnant l’ensemble des cursus académiques. Il a participé à des travaux de recherches sur les thématiques comme : sociologie de la modernité politique, transition politique dans les pays de l’Est et les pays du Sud. Plus particulièrement, ses récents travaux se portent sur l’analyse des politiques publiques dans les pays en développement, et sur la problématique de la lutte contre la corruption à Madagascar.

Antoine Socpa

Antoine Socpa

Supervisor of the Cameroon Team - Superviseur de l'équipe Cameroun

Antoine Socpa is a Professor at the Department of Anthropology of the University of Yaoundé I (Cameroon), and holds a PhD in Social Anthropology from the University of Leiden in the Netherlands. His teachings and consultancy work are in the fields of medical anthropology, development and politics. He is also Secretary General of the Pan-African Association of Anthropologists (PAAA) and Coordinator of the Center for Research and Training in Applied Social Sciences (CASS-RT).

Professeur au Département d’anthropologie de l’Université de Yaoundé I (Cameroun), Antoine SOCPA est titulaire d’un PhD en Anthropologie sociale de l’Université de Leiden aux Pays-Bas. Ses enseignements et travaux de consultance se situent dans les champs de l’anthropologie médicale, développement et politique. Il est par ailleurs Secrétaire Général de l’Association panafricaine des anthropologues (PAAA) et Coordonnateur du Centre de recherche et de formation en sciences sociales appliquées (CASS-RT).

Christian Wali Wali

Christian Wali Wali

Supervisor of the Gabon Team - Superviseur de l'équipe Gabon

Christian WALI WALI, is Assistant Professor (CAMES) in Demographic Geography and teaches courses on the Geography of Population and Culture at the Department of Geography of the Omar Bongo University (Libreville). He obtained a PhD at the University of Poitiers in the Migrinter Laboratory with the thesis Congolese Refugees in Gabon. Modes of circulation and installation in a border area (2010). His field of research includes migratory movements and the dynamics they generate (the impact on local culture and integration patterns). He is Secretary of the Center for Studies and Research in Political and Prospective Geosciences (CERGEP) of the UOB and Assistant Editorial Secretary of the Gabonese Journal of Political Geosciences GABONICA. He is also a member of the Migrinter Network of the University of Poitiers, and a member of the African Network of Researchers on Health and Urban Affairs. Since 2015, he is also a National Investigator within the African Afrobarometer Independent Researchers Network in Gabon.

Christian WALI WALI, est Maître-Assistant (CAMES) en Géographie de la Population et Enseignant permanent au Département de Géographie de l’Université Omar Bongo où il dispense des enseignements consacrés à la Géographie de la population et culturelle. Il est titulaire d’un Doctorat Nouveau Régime soutenu à l’Université de Poitiers dans le Laboratoire Migrinter. Sa thèse a porté sur Les réfugiés congolais au Gabon. Modes de circulation et d’installation dans un espace frontalier (2010). Son champ de recherche prend en compte les mouvements migratoires et les dynamiques qu’ils engendrent (impacts du point de vue de l’intégration et de la culture). Il est Secrétaire Permanent du Centre d’Études et de Recherche en Géosciences Politiques et Prospective (CERGEP) de l’UOB et Secrétaire de Rédaction Adjoint de la Revue Gabonaise des Géosciences Politiques GABONICA. Il est également membre du Réseau Migrinter de l’Université de Poitiers et membre du Réseau Africain des Chercheurs sur la Santé et l’Urbain. Depuis 2015, il est, par ailleurs, Investigateur National du réseau des Chercheurs Africains Indépendants Afrobaromètre au Gabon.

Reserchers – Chercheurs – Pesquisadores

South Africa – Afrique du Sud

Charles Clint Chimedza

Charles Clint Chimedza

Researcher in the South Africa Team - Chercheur de l'équipe Afrique du Sud

Charles Clint Chimedza, is a holder of a  Bachelor of Law (LLB) graduate from the University of KwaZulu Natal. He has about 2 years experience in the legal field and human rights research and advocacy.  He is currently enrolled at the University of Western Cape, studying a post graduate diploma in Land, Poverty and Agrarian Studies. His interest are around Human Rights Law and Sustainable development. 

Charles Clint Chimedza, est titulaire d’un baccalauréat en droit (LLB) de l’Université du KwaZulu Natal. Il a environ 2 ans d’expérience dans le domaine juridique et la recherche sur les droits de l’homme et le plaidoyer. Il est actuellement inscrit à l’Université de Western Cape, étudiant un diplôme d’études supérieures en études foncières, pauvreté et agraire. Il s’intéresse au droit des droits de la personne et au développement durable.

Nokubonga Mseleku

Nokubonga Mseleku

Resercher in the South Africa Team - Chercheure de l'équipe Afrique du Sud

Nokubonga is currently pursuing her Master of Social Science in Political Science at the University of KwaZulu-Natal (UKZN). She holds a BSS (Hons) in International Relations and a Bachelor of Social Science from the same institution. Dearest to her values is the spirit of Ubuntu. She is a teaching assistant for Political Science at UKZN. Her research interests include politics, governance, service delivery, development, and international affairs. Besides her academic interests, Nokubonga is an artist and performs in different communities around Durban, she is passionate and dedicated to this cause. She strongly believes that to achieve great goals you have to start from somewhere, therefore, she is always looking forward to making a difference in the world.

Nokubonga poursuit actuellement une maîtrise en sciences sociales en sciences politiques à l’Université de KwaZulu-Natal (UKZN). Elle est titulaire d’un BSS en relations internationales et d’un baccalauréat en sciences sociales de la même institution. L’esprit d’Ubuntu est important parmi ses valeurs. Elle est assistante d’enseignement pour les sciences politiques à UKZN. Ses recherches portent sur la politique, la gouvernance, la prestation de services, le développement et les affaires internationales. En plus de ses intérêts académiques, Nokubonga est une artiste et se produit dans différentes communautés autour de Durban, elle est passionnée et dévouée à cette cause. Elle croit fermement que pour atteindre de grands objectifs, il faut partir de quelque part. Elle a donc toujours hâte de faire une différence dans le monde.

Bongeka Ndaba

Bongeka Ndaba

Researcher in the South Africa Team - Chercheure de l'équipe Afrique du Sud

Bongeka Ndaba is currently studying towards her Doctorate studies in Public Administration – Peace Studies at University of Technology in Durban. Her area of interest is challenges in reintegration of ex-offenders with their families. The study seeks to investigate the problem of recidivism where offenders tends to commit crime after release from prison. She also have a background knowledge of Social work and Psychology obtained from University of South Africa where she developed interest in working with offenders while doing her practical’s on her final year. Bongeka wants to pursue her studies in Psychology specializing in Forensic psychology something she is passionate about after completing her current degree.

Bongeka Ndaba poursuit actuellement des études de doctorat en administration publique – études de la paix à l’Université de technologie de Durban. Ses domaines d’intérêt sont les défis de la réinsertion des ex-délinquants dans leur famille. L’étude cherche à enquêter sur le problème de la récidive lorsque les délinquants ont tendance à commettre un crime après leur sortie de prison. Elle possède aussi une connaissance de base du travail social et de la psychologie, obtenue à l’Université d’Afrique du Sud, où elle a développé un intérêt pour le travail auprès des délinquantes tout en effectuant sa pratique pendant sa dernière année. Bongeka souhaite poursuivre ses études en psychologie spécialisée en psychologie légale, ce qui la passionne depuis la fin de ses études.

Gilbert Tinashe Zvaita

Researcher in the South Africa Team - Chercheure de l'équipe Afrique du Sud

Gilbert is a peacebuilding researcher with vested interests in African peacebuilding, politics, governance, nonviolence, elections and democracy. He is a doctoral candidate in Peace Studies at the International Centre of Nonviolence (ICON) at Durban University of Technology in South Africa. He holds a Master of Social Science degree in Conflict Transformation and Peace Studies (CTPS) from the University of KwaZulu-Natal (UKZN) and he graduated Cum Laude for both his BSS (Hons) CTPS and Bachelor of Social Science in Political Science & Development Studies from the same institution. He has also received training in Gandhi’s nonviolence practices with Ekta Parishad in India. Gilbert enjoys travelling, meeting new people and getting to understand different cultures.

Gilbert est un chercheur en peacebuilding qui s’intéresse particulièrement à la consolidation de la paix en Afrique, à la politique, à la gouvernance, à la non-violence, aux élections et à la démocratie. Il est candidat au doctorat en études de la paix au Centre international de non-violence (ICON) de l’Université de technologie de Durban en Afrique du Sud. Il est titulaire d’une maîtrise en sciences sociales (CTPS) de l’Université de KwaZulu-Natal (UKZN) et a obtenu un baccalauréat avec distinction en sciences sociales et développement, ainsi qu’un baccalauréat en sciences sociales en sciences politiques et développement. Études de la même institution. Il a également suivi une formation aux pratiques de non-violence de Gandhi avec Ekta Parishad en Inde. Gilbert aime voyager, rencontrer de nouvelles personnes et comprendre différentes cultures.

Darlington Tshuma

Darlington Tshuma

Researcher in the South Africa Team - Chercheur de l'équipe Afrique du Sud

Darlington Tshuma is a PhD Candidate in the Peacebuilding Programme at Durban University of Technology, South Africa.  Previously, he worked as a Regional Analyst with Political Economy Southern Africa (PESA). Darlington has extensive experience in research and policy analysis, mediation support and peacebuilding. He has contributed numerous academic and policy papers on the peace process in Zimbabwe. Some of his work has been published by top African think tanks among them the African Centre for the Constructive Resolution of Disputes (ACCORD) and the Institute for Peace and Security Studies (IPSS). His current research interests are in transitional justice, electoral conflicts and human security in Africa. Darlington currently serves on the African Leadership Institute’s (AFLI) Project Pakati as a Change-Leader. Darlington holds a Masters in Sociology and Social Anthropology from the University of Zimbabwe and is a Canon Collins Scholar.

Darlington Tshuma est candidat au doctorat en administration publique et en études de la paix au Centre international de la non-violence (Icon) – Université de technologie de Durban en Afrique du Sud. Il est titulaire d’une maîtrise ès sciences en sociologie et en anthropologie sociale de l’Université du Zimbabwe et d’un B.SC (avec mention) en sociologie de la même institution. Ses intérêts de recherche comprennent le genre, la paix et la justice dans les sociétés de transition, ainsi que les questions relatives aux droits de l’homme et à la gouvernance en Afrique australe. Sa publication récente est un document qui interroge les efforts de guérison, de réconciliation et d’intégration dans le Zimbabwe post-indépendant publié avec le Centre africain pour le règlement constructif des conflits (accord). Il a une expérience d’enseignement à l’Université. À partir de 2016-2017, il a travaillé comme assistant d’enseignement à l’Université du Zimbabwe (département de sociologie) où il a enseigné des cours de premier cycle. Darlington a une vaste expérience de travail dans le secteur des ONG au Zimbabwe et a collaboré avec deux agences des Nations Unies en tant que consultante, à savoir l’UNICEF et le PNUD. Avec le premier, il faisait partie d’une équipe internationale rassemblée par l’UNICEF pour fournir au Comité de l’UNICEF une meilleure compréhension de la façon dont les changements climatiques influent sur les droits de l’enfant et de l’importance d’inclure les enfants et les jeunes en tant qu’acteurs clés du climat discussions et prise de décision. Avec le PNUD, il faisait partie de l’équipe consultative qui a produit le premier document de politique sur l’énergie renouvelable durable du Zimbabwe. Il a également des intérêts académiques et de recherche dans la politique des élections, des campagnes électorales et de la démocratie en Afrique subsaharienne.

T. B.

Researcher in the South Africa Team - Chercheur de l'équipe Afrique du Sud

M. C.

Researcher in the South Africa Team - Chercheur de l'équipe Afrique du Sud

M. C.

Researcher in the South Africa Team - Chercheur de l'équipe Afrique du Sud

Cameroon – Cameroun

G. A. E.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

C. A.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

S. A. N.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

B. N.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

M. M. N.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

L. P.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

M. T.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

R. T.

Researcher in the Cameroon Team - Chercheur de l'équipe Cameroun

Democratic Republic of Congo – République Démocratique du Congo

M. B.

Researcher in the DRC Team - Chercheur de l'équipe RDC

D. K.

Researcher in the DRC Team - Chercheur de l'équipe RDC

Y. L.

Researcher in the DRC Team - Chercheur de l'équipe RDC

J. L.

Researcher in the DRC Team - Chercheur de l'équipe RDC

Eswatini (Swaziland)

M. B. M.

Researcher in the Eswatini Team - Chercheur de l'équipe Eswatini

B. D. †

Researcher in the Eswatini Team - Chercheur de l'équipe Eswatini

P. M.

Researcher in the Eswatini Team - Chercheur de l'équipe Eswatini

D. S.

Researcher in the Eswatini Team - Chercheur de l'équipe Eswatini

J. S.

Researcher in the Eswatini Team - Chercheur de l'équipe Eswatini

Z. S.

Researcher in the Eswatini Team - Chercheur de l'équipe Eswatini

G. T.

Researcher in the Eswatini Team - Chercheur de l'équipe Eswatini

Gabon

F. B. A.

Researcher in the Gabon Team - Chercheur de l'équipe Gabon

A. B. K.

Researcher in the Gabon Team - Chercheur de l'équipe Gabon

M. G. M.

Researcher in the Gabon Team - Chercheur de l'équipe Gabon

J. O. T.

Researcher in the Gabon Team - Chercheur de l'équipe Gabon

S. S. B.

Researcher in the Gabon Team - Chercheur de l'équipe Gabon

P. T. M.

Researcher in the Gabon Team - Chercheur de l'équipe Gabon

B. W. N.

Researcher in the Gabon Team - Chercheur de l'équipe Gabon

Kenya

D. K.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

M. K.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

D. K.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

M. M.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

K. M.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

C. M.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

C. P.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

S. T.

Researcher in the Kenya Team - Chercheur de l'équipe Kenya

Madagascar

Diary Frederic Andrianjafy

Diary Frederic Andrianjafy

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

Diary Frédéric ANDRIANJAFY is currently studying for his Master II degree in Political Science at the Institute of Political Studies of Madagascar. His main interests are public policy and governance. His research focuses on political communication and political strategy. He plans to participate in the election competition this year at the municipal level.

Diary Frédéric ANDRIANJAFY poursuit actuellement son Master II en Science Politique à l’Institut d’Etudes Politiques Madagascar. Il s’intéresse essentiellement aux politiques publiques et à la gouvernance.  Ses axes de recherche se focalisent sur la communication politique et la stratégie politique. Il compte participer à la compétition électorale cette année au niveau communale.

B. A. N.

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

L. B.

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

J. D.

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

M. R.

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

W. R.

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

K. R.

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

C. T.

Researcher in the Madagascar Team - Chercheur de l'équipe Madagascar

Senegal – Sénégal

Mohamed Ba

Mohamed Ba

Researcher in the Senegal Team - Chercheur de l'équipe Sénégal

Mohamed Ba is a PhD student in industrial heritage – University Cheikh Anta Diop of Dakar (UCAD). He holds a Master’s degree in History – Prehistory, Archeology and Medieval History from Ucad (hons). He is interested in questions of rehabilitation, valorization, conservation … colonial vestiges with a view to their contemporary reuse. He also participated in past elections in Senegal as supervisor for the Senegalese Electoral Commission (CENA). Administrative assistant of the Cheikh Anta Diop Training Institute (Ifcad) of the Siitav office (IT Solution and Advanced Telecommunications Engineering) of the Ucad, he was also a tutor in the Department of History.

Mohamed Ba est doctorant en patrimoine industriel – Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Il est titulaire d’une maitrise ès Lettres au département d’histoire – spécialité préhistoire, archéologie et histoire médiévale de l’Ucad avec (mention). Il s’intéresse sur les questions de réhabilitation, de valorisation, de conservation… des vestiges coloniaux en vue de leur réutilisation contemporaine. Il a participé également aux élections passées au Sénégal comme superviseur de la Commission Electorale Autonome du Sénégal (CENA).
Assistant administratif de l’Institut de formation Cheikh Anta Diop (Ifcad) du bureau Siitav (Solution Informatique et Ingénieurie en Télécommunication Avancée) de l’Ucad, il fut également tuteur au département d’Histoire.

bamouha3@gmail.com

Etienne Badji

Etienne Badji

Researcher in the Senegal Team - Chercheur de l'équipe Sénégal

Doctorant en Histoire à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Histoire moderne et contemporaine)

PhD Student at the Chikh Anta Diop University in Dakar (Modern and Contemporary History)

Email: etiennebadji5gmail.com

 

Abdourahmane Kounta

Abdourahmane Kounta

Researcher in the Senegal Team - Chercheur de l'équipe Sénégal

Abdourahmane Kounta est etudiant-chercheur au département d’histoire de l’Université de Dakar. Il esr specialisé en Archéologie et Histoire Médiévale de L’Afrique et ses thèmes de recherche sont l’Islam et les Confréries (Khadirriya, Kuntiyya, Mouride, Tidjane…).

Abdourahmane Kounta is a student and researcher at the History Department of the Dakar University. He is specialized in Archeology and Medieval History of Africa and his research focuses on Islam and Islamic Brotherhoods (Khadirriya, Kuntiyya, Mouride, Tidjane…).

F. B.

Researcher in the Senegal Team - Chercheur de l'équipe Sénégal

L. F.

Researcher in the Senegal Team - Chercheur de l'équipe Sénégal

A. I. N.

Researcher in the Senegal Team - Chercheur de l'équipe Sénégal

A. S.

Researcher in the Senegal Team - Chercheur de l'équipe Sénégal

Togo

Halourou Maman

Halourou Maman

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

Halourou MAMAN holds a PhD in Contemporary History. After a Master’s memoir on food self-sufficiency in Togo in 2011, he wrote a memoir thesis on the issue of food security in Togo in 2014 before discussing his thesis in February 2018 at the University of Lomé. Author of many publications and consultations, he is a member of ERNWACA (West and Central African Network of Research in Education), CODESRIA (Council for the Development of Social Science Research in Africa) and is associated with several research activities in history and in sociohistory. His home laboratory at the University of Lome is the Research Team on Development and Identity Challenges in Africa (E-DEIA), headed by Professor Michel Goéh-Akué.
 

Halourou MAMAN est docteur en histoire contemporaine. Après un mémoire de maîtrise d’histoire sur l’autosuffisance alimentaire au Togo en 2011, il a fait un mémoire de master sur la question de la sécurité alimentaire au Togo en 2014 avant de soutenir sa thèse en février 2018 à l’Université de Lomé. Auteur de nombreuses publications et consultations, il est membre du ROCARE (Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education), du CODESRIA (Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique)  et est associé à plusieurs activités de recherche en histoire et en sociohistoire. Son laboratoire d’attache à l’Université de Lomé est l’Equipe de Recherche sur le Développement et les Enjeux Identitaires en Afrique (E-DEIA), que dirige le Professeur Michel Goéh-Akué.

K. A.

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

I. D.

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

A. G. H.

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

A. K. A.

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

K. A. K.

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

A. L.

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

I. V.

Researcher in the Togo Team - Chercheur de l'équipe Togo

Zimbabwe

T. K.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe

R. M.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe

W. M.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe

D. M.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe

H. R. M.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe

I. M.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe

T. S.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe

D. T.

Researcher in the Zimbabwe Team - Chercheur de l'équipe Zimbabwe